vendredi 25 juin 2010

Retour du Gabon


Libreville, deuxième ville d'Afrique la plus chère (après Luanda) en Une du canard local. On veut bien le croire mais on a quand même des doutes.


Mais c'est certain, Libreville, c'est plutôt une ville de riches : il y a du bitume sur les routes, des feux de circulation qui fonctionnent (et qui sont respectés), des grandes surfaces "comme en France", une librairie à peu près digne de ce nom, plein de restaurants, un centre-ville paisible à défaut d'être coquet, où l'on se balade tranquillement.

C'est peut-être cette tranquillité qui constitue le principal défaut de la capitale gabonaise, car malgré la présence massive d'immigrés de toute l'Afrique, on ne peut pas dire que la ville trépide : le seul Bandal - qui doit bien avoir le même nombre d'habitants que Libreville - est à peu près 100 fois plus animé la nuit tombée.
Ne faisons pas complétement notre tête de con : Libreville est une ville très agréable à vivre, parce que justement elle est reposante, et puis il y a la plage en face, et un intérieur recouvert de forêts et traversé de fleuves absolument magnifique.

8 commentaires:

gonflette a dit…

c'est l'été.

vgranier a dit…

Ha ! c'est bien.

(un seul "l" à "balade", ceci dit).

Jean Paul a dit…

Et passionant avec deux "n", je vous prie, merci bien. Ce n'est pas la première fois qu'on vous le dit pourtant.

Appollo a dit…

Ouais, ouais.

Hobopok a dit…

Complètement accent grave.

Hobopok a dit…

Magnifiques au pluriel.

Appollo a dit…

Rhâ, voilà, vous avez réveillé Hobopok, avec vos conneries !
Pour "mangnifique" non, pas de s, mais une virgule, mais là j'ai la flemme de changer.

Hervé Mulard a dit…

Quand on fait un blog qui se veut instructif, on le fait sérieusement, sinon ce n'est même pas la peine de s'y employer.
A bon entendeur, salut.
H.M.