mardi 19 janvier 2010

Palais de marbre


Le 17 janvier 1961, Patrice Lumumba, premier premier ministre du Congo nouvellement indépendant, mourrait assassiné au Katanga (sans doute sur ordres de Mobutu et de la CIA).
Le 16 janvier 2001, c'était Laurent-Désiré Kabila qui se faisait dézinguer par son garde du corps à Kinshasa.
Ces deux dates sont désormais fériées en RDC, et c'était l'occasion, samedi, de visiter le palais de marbre, lieu de l'assassinat de Kabila père.


Le palais de marbre a été construit par le directeur de la banque nationale du Zaïre, dans les années septante, pour son propre usage. Le parc, comme le palais lui-même, reprenait la forme du pays.
Mobutu le confisque peu après, et décide d'en faire un de ses (nombreux) palais. A l'arrivée de Kabila en 97, le palais de marbre (situé à Ngaliema, pas loin de chez moi), devient sa résidence principale. Et son tombeau, donc*.
En vérité, on ne peut pas vraiment visiter le palais lui-même, puisqu'il semble qu'il soit occupé par la veuve Kabila, mais chaque jour anniversaire de l'assassinat, les autorités proposent une visite guidée de l'annexe dans laquelle se trouvait le bureau du président, et où il se fit tuer.

Samedi donc, une foule de Congolais se presse pour une visite commentée, toute entière dédiée à la gloire de Mzee ("le vieux"). Au programme : photos des principales étapes de la prise de pouvoir de Kabila, "oeuvres d'art" à sa gloire, et évidemment, clou du spectacle, visite du bureau, avec le fauteuil tâché de sang de l'assassinat.



On ne peut pas dire que ce soit vraiment passionnant en soi, mais enfin, on découvre depuis le parc une très belle vue sur Kin' et Brazza, et l'ambiance populaire est étonnante. Et puis, j'en profite pour photographier le drapeau des fameux Maï-Maï, ces milices rurales qui se battent dans l'Est, et qui recourent aux fétiches dont ils pensent qu'ils les protègent des balles ennemies.

* mais ce n'est pas là qu'il est enterré.

1 commentaire:

Little Robert a dit…

Passionant, passionant...