mercredi 8 décembre 2010

Sapologie

Duel de sapeurs, samedi soir, à Matonge, autour de l'honorable Papa Griffe.


Comme il avait plu, les sapeurs arrivent en petit nombre, soit une demi-douzaine de personnes élégantes sur la vingtaine initialement prévue : c'est que le sapeur ne tient pas spécialement à crotter ses habits, dont chaque élément vaut "deux à trois parcelles à Kinshasa" (m'explique l'un d'eux).
Papa Griffe commence la soirée par un long discours, dont il ressort 1. qu'il est le descendant direct du roi Salomon, 2. que l'acronyme SAPE devrait signifier Société des Artistes et Personnes Elégantes (au lieu de Société des Ambianceurs et Personnes Elégantes) et 3. qu'il a écrit à ce sujet un livre d'une vingtaine de chapitres qui attend toujours son éditeur.








La soirée Sape se déroule ensuite en deux temps : d'abord l'arrivée-défilé des sapeurs, durant laquelle chaque protagoniste a à coeur d'adopter une démarche à la fois étrange et spectaculaire, puis le duel à proprement parler, durant lequel on doit provoquer l'adversaire et tâcher de l'humilier en abordant des marques (donc des étiquettes) bien plus prestigieuses que lui.







A la fin, on va Place des Jouisseurs pour boire des Primus et manger des brochettes grillées.


1 commentaire:

vgranier a dit…

une seule question : comment étais-tu habillé ?